mardi 10 novembre 2015

Les faux zombies: ceux qui lisent tout le temps partout

Crédit Image: Flickr


Les smartphones ou téléphones intelligents sont une innovation qui transforme totalement la face de la communication humaine, transcendant les frontières du temps et de l'espace.

Aucun dispositif dans l'histoire de l'humanité n'aura autant contribué au développement de la lecture et de l'écriture des masses.

Aussi, ces appareils donnent un accès à peu de frais à la totalité des savoirs humains à travers la toile du net, démocratisant du coup la connaissance. Elle n'est donc plus réservée à l'élite mondiale qui peut se permettre d'acheter des ordinateurs (nous les occidentaux)!

De plus, les réseaux sociaux donnent une voix à tous, permettant un échange d'idées jamais vu dans l'histoire. La mobilisation humaine et les révolutions sociales post-2010 trouvent toutes leurs racines sur ces réseaux, puisque le dialogue et les idées amènent à l'action. 

Bien sûr, ce n'est pas toujours un usage approprié que les gens en font. Bien sûr, il y a un moment pour tout. Mais franchement, on ne doit quand même pas monter aux barricades pour des petits irritants inhérents à la vie avec les technologies non? Ça reviendrait à jeter le bébé avec l'eau du bain.

J'en ai vraiment assez des gens qui regardent ceux qui lisent sur leur appareil et qui parlent sans réfléchir. 


On les traite de tous les noms sans voir l'usage des téléphones pour ce qu'il est! 
Franchement, ça suffit, réfléchissez!

Est-ce mieux que les gens lisent ou pas? Bien sûr que c'est mieux qu'ils lisent!
Est-ce mieux que les gens lisent beaucoup ou peu? Bien sûr c'est mieux qu'ils lisent beaucoup!
Est-ce mieux qu'ils lisent les contenus qui leur plaisent ou pas? Avec les téléphones et tablettes, les choix de contenus sont infinis! Quand on aime ce qu'on lit, on en fait toujours plus!
Est-ce mieux qu'un public large soit analphabète ou pas? Cette question est franchement importante, puisqu'au Québec, on a malheureusement une vaste partie de la population considérée comme analphabète fonctionnelle

Ce n'est pas le temps de ridiculiser la solution au problème! Plutôt que de se désoler ou démoniser ces dispositifs, de leur chercher des défauts, vaudrait mieux se réjouir de la popularité de ces appareils. 

Par l'accessibilité à la lecture et l'écriture, par l'accès aux savoirs et par la connectivité interpersonnelle, ça transforme totalement l'espèce humaine, pour le mieux, pour toujours.

Piqué au vif? Répondez-moi sur Twitter @vinlaberge

samedi 24 octobre 2015

L'allégorie du cercle


Afin d'introduire un travail collaboratif en classe, on a plusieurs façons de vanter les mérites du travail en groupe ou encore on peut utiliser une histoire qui permet de mettre en valeur la collaboration.

Cependant, peu d'exemples permettent d'ouvrir la discussion sur autant de sujets tels que le travail d'équipe, la vérité, le processus scientifique et les activités industrielles comme le permet l'allégorie du cercle.

Il s'agit d'une activité d'apprentissage actif pour TOUTE la classe, qui se joue avec une feuille de papier et un crayon. Voici les règles:
  • Chaque étudiant ne peut tracer qu'une seule droite, elle peut être prolongée à ses deux extrémités.
  • L'usage d'une règle est permise.
  • La classe doit tracer un cercle aussi parfait que possible.

Il n'y a pas de raccourci, pas de piège, pas d'astuce, que du traçage de lignes. 
  1. Au début, on se dit que c'est impossible, qu'il y a un truc.
  2. On trace quelques lignes.
  3. On voit émerger un polygone irrégulier.
  4. Les coups de crayons successifs corrigent les irrégularités et transforment la figure en forme de plus en plus elliptique, puis circulaire.
  5. Lorsque le dernier étudiant de la classe a fait son trait de crayon, on fait un retour en groupe sur l'activité.

Questions pour guider la discussion

  • C'est quoi la perfection? Comment l'atteindre avec des moyens limités?
  • Ceux qui traçaient les lignes au début: comment vous sentiez-vous? Où pensiez-vous que le centre du cercle irait? 
  • Ceux qui traçaient les lignes à la fin: que pouvez-vous dire de votre contribution? Est-elle plus ou moins importante que la contribution des autres?
  • Qu'est-ce que vous retenez de l'exercice?
Crédit image: wikimedia commons

Interprétation 

  • L'atteinte de la perfection est un processus itératif, la contribution de chacun compte.
  • Au début d'un travail d'équipe, on ne sait jamais vraiment où on s'en va. Sans s'en rendre compte, le travail prend une allure de plus en plus parfaite.
  • Le temps et l'effort que l'on met à la fin du travail, change de moins en moins son allure générale à mesure qu'il devient de plus en plus parfait.
Cet exercice permet d'ouvrir sur la coopération, l'itération et le processus de recherche scientifique.

Un exemple: Wikipedia 

L'outil permet de tracer des "traits" de façon collaborative et itérative sur tous les sujets. Il faut savoir que l'outil a fait beaucoup de chemin depuis sa mise en ligne et que le nombre de contributeurs engagés activement à le parfaire est surprenante. 

C'est un outil qui permet à une masse critique d'individus à y apporter une perfection co-construite. L'opinion négative et peu nuancée qui a été portée à Wikipedia date d'il y a plusieurs années, à l'époque où la construction des savoirs sur la plateforme était peu mature. On pourrait comparer cela à quelqu'un qui jugerait que le polygone irrrégulier (photo ci-haut) ne sera jamais un cercle. 

L'avantage de Wikipedia est que c'est une base de donnée vivante qui évolue avec son public. La perfection approche à petits pas mais déjà la base de connaissances est comparable aux grandes encyclopédies connues.

Ça donne confiance pour l'avenir!


mardi 15 septembre 2015

Aujourd’hui, nous sommes dans la société du savoir et l’économie du savoir, caractérisées par l’accroissement exponentiel des connaissances, la rapidité du renouvellement des connaissances (et de leur obsolescence) ainsi que l’explosion des innovations technologiques. Cette société et cette économie sont rendues possibles grâce à l’accès et à la démocratisation de l’internet. 

Cette fameuse invention, qui rend omniscient tout internaute disposant de jugement critique, est un nouveau terrain fertile pour la création et la révolution des pratiques de toutes les professions. Aussi essentiel à la vie moderne que les systèmes d’aqueducs et d’égouts, l’électricité domestique et l’agriculture industrialisée, l’internet est le grand chantier de notre génération. Nous construisons aujourd’hui l’équivalent virtuel des grands projets d’infrastructures citoyennes que nos parents et grands-parents ont contribué à mettre en place.

De cette époque, nous héritons, au Québec, de l’accès facilité aux universités et de la gratuité du réseau collégial par les CÉGEP. Aujourd’hui, ces institutions font face à une grande vague de changement technologique dont les germes vigoureux poussent dans l’univers virtuel.

Malheureusement les enseignants ne sont pas tous outillés pour faire face à ces changements ou pour surfer cette vague...

À moins qu'ils ne suivent le MOOC ITES!

https://cours.edulib.org/courses/UMontreal/ITES.1/P2015/about


C'est avec une passion et un plaisir évidents que je serai votre assistant pour ce MOOC pour les modules 1 3 et 6, en plus d'animer les réseaux sociaux. Les inscriptions sont ouvertes depuis début septembre, ne tardez pas à rejoindre le groupe!

VL



vendredi 4 septembre 2015

MOOC ITES - Innovations technopédagogiques en enseignement supérieur

Cette session j'ai la chance d'être assistant de cours pour un MOOC!

C'est avec un grand plaisir que je vous annonce le lancement imminent du premier MOOC de la francophonie dédié à l'innovation technopédagogique en enseignement supérieur, conçu à l'Université de Montréal par Thierry Karsenti et Bruno Poellhuber. Je serai responsable des modules 1 3 et 6.

https://cours.edulib.org/courses/UMontreal/ITES.1/P2015/about

Je vous invite à diffuser cette bonne nouvelle à travers vos réseaux professionnels et vos communautés enseignantes. Les inscriptions sont maintenant ouvertes!

Le MOOC Innovations technopédagogiques en enseignement supérieur, offert par les Pr. Karsenti et Poellhuber, démarre sous peu. Inscrivez-vous.
                                                                                                       

MOOC

Innovations technopédagogiques en enseignement supérieur

Bonjour à toutes et à tous,

L’Université de Montréal lance, dans le cadre de l'initiative Edulib, le MOOC (Massively Open Online Course) sur les innovations technopédagogiques en enseignement supérieur (ITES).

Ce cours, gratuit et sans aucun préalable, vise à offrir aux professeurs et professionnels oeuvrant en contexte postsecondaire un aperçu des pratiques innovantes les plus actuelles en matière de technopédagogie:  technologies et enseignement, utilisation pédagogique des réseaux sociaux, initiatives 1-1, pédagogies actives, classes d'apprentissage actif et pédagogie inversée, MOOC.
Le cours se fonde sur les recherches les plus récentes à l’ordre postsecondaire  notamment celles dirigées par les principaux auteurs. Les dimensions théoriques sont présentées de manière accessible et l’accent sera placé sur l’intégration théorie-pratique.
Inscrivez-vous!                             
                               
                               
Ce MOOC comprend six modules s'échelonnant du 13 septembre au 15 novembre 2015.
Les professeurs Thierry Karsenti et Bruno Poellhuber auront les plaisir de vous rencontrer et de partager avec vous de nouvelles connaissances.

Aidez-nous à PARTAGER cette nouvelle parmi vos amis et collègues en relayant la nouvelle sur Twitter (@MOOCites #moocites), en "likant" la page Facebook (www.facebook.com/moocites) ou en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Rejoignez-nous:
Facebook                                                                      
Twitter                                                                      
Copyright © Université de Montréal - 2015

jeudi 4 juin 2015

Fractale de connaissances

La science est l'outil avec lequel on se rend compte que la connaissance est une fractale infinie et irrégulière de faits imbriqués et interconnectés. Plus on se penche de près sur un sujet plus on se rend compte de sa complexité infinie.

Une surface en apparence lisse et régulière, comme un sujet superficiellement "connu" est un puits sans fond de détails complexes.  L'esprit humain ne sera jamais aussi vaste que l'univers qu'il habite.


jeudi 14 mai 2015

Étudier avec des "flash-card"

Je suis tombé par hasard sur le cas d'un étudiant débordé par la surcharge d'information dans ses notes de cours. Comment étudier avec un fouillis pareil?



Mon astuce: se créer des cartes de révision ou "flash-card". On pose une question à développement au recto de la carte avec un indice et au verso on y écrit la réponse.


Aussi, pour éviter de transporter une pile de cartes et exploiter le potentiel de son téléphone intelligent, je lui conseille de trouver une application mobile pour faire son étude. Il y en a plusieurs disponibles pour Android et iOS.



dimanche 3 mai 2015

Prise de notes Cornell

La méthode Cornell de prise de notes est une méthode structurante pour la prise de notes manuscrite. 

Cette méthode permet aussi de faciliter l'exercice de révision: on cache la partie à droite et on essaie de s'en souvenir en se basant sur les mots-clés et thèmes notés à gauche.


Adapté de : http://lsc.cornell.edu/LSC_Resources/cornellsystem.pdf

Formation à la prise de notes Cornell sur demande (Cégeps/universités)


vendredi 24 avril 2015

Etherpad sur RECIT.org

Je viens d'essayer Etherpad sur RECIT.org (http://epad.recit.org/) et je constate que ça pourrait éventuellement être une alternative à Google Docs pour l'élaboration collaborative de documents. Je trouve le projet très intéressant, c'est une plateforme développée en open-source facile à installer sur un serveur personnel. Visitez http://etherpad.org/ pour plus d'informations. Une fonctionnalité intéressante pour les éducateurs et chercheurs en pédagogie: le bouton "historique" fait jouer une vidéo de tout ce qui a été fait dans le document.

Malheureusement, il manque beaucoup trop de fonctionnalités à l'éditeur pour écrire quoi que ce soit de sérieux, je m'explique:

  • C'est à mi-chemin entre un notepad.exe et wordpad.exe comme fonctionnalités d'édition. On ne peut pas changer la taille de police, faire de titres, de tables des matières, de liens hypertextes ni insérer d'images. Où est mon TinyMCE?
  • Aussi, la fonctionnalité de partage de document n'est pas fonctionnelle avec Google Chrome, problème de javascript?
  • Finalement l'édition avec Internet Explorer n'affiche pas correctement les sauts de ligne. Mais dans le fond, je m'attendais à quoi avec Internet Explorer?


Étant donné que c'est un projet open-source, le progrès sera lent, mais j'ai espoir que dans le futur (5-10 ans) ça deviendra une alternative viable ou que quelqu'un se servira du code existant pour construire une application géniale.




samedi 7 mars 2015

Inauguration du blogue

Samedi matin 7 mars 2015, 4h04.

J'ai passé la nuit à travailler mon premier jet pour ce blogue, qui je l'espère me sera utile comme plateforme dans les années à venir. Je regroupe ici tous mes intérêts professionnels et j'en fais mon petit univers.

Jamais je n'aurais pensé avoir un blogue, mais la nécessité est mère de toutes les innovations. J'avais besoin d'une façon de suivre les ROE awards de façon régulière et seul un fil de nouvelles twitter personnalisé me le permettait efficacement.

J'ai donc décidé d'utiliser ce blogue pour consigner toutes mes réflexions sur les technologies éducatives et la pédagogie.

J'utiliserai mon blogue périodiquement pour parler de technopédagogie et donner mes commentaires et impressions sur toutes sortes de sujets.


A+

Actualités technopédagogiques sur Facebook